Home | Site map | Contact  
  > Articles > Articles - Royal Mistral repair manual Search :  

Random picture

 Yellowfin surgeonfish shoal

Random species

 Bicolor parrotfish

Wannadive.net
Come and see a new dive site guide, Wannadive.net. Don't hesitate to contribute by adding your favourite dive sites.
Wannadive.net



Print Print  Send Send
Translate this page :
Royal Mistral repair manual
Author : La Spirotechnique / Date : 20/01/2000


MANUEL DE REPARATION
du ROYAL MISTRAL


ROYAL MISTRAL Æ 18,5-111140
Æ 17,8-111160


DESCRIPTION

Ce détendeur permet, à l'aide d’un injecteur, d'offrir aisément et régulièrement de l'air en quantité suffisante, détendu automatiquement au niveau des poumons du plongeur.

Sa position dorsale assure un confort respiratoire maximum, la membrane se trouvant à la hauteur des bronches.

Il se compose d'un seul étage de détente qui transforme la haute pression en basse pression. L'embout Aquastop, muni de soupapes, empêche les entrées d'eau.

Un manomètre de Contrôle sous-marin avec flexible n'adepte sur le raccord du boîtier et permet de connaître en permanence la pression de la bouteille.

L'asservissement du débit, sous une très faible dépression, fourni à la demande, de l’ air à la pression ambiante régnant à n'importe quelle profondeur. Sa facilité d'utilisation élimine efficacement la risque d'essoufflement.

Sa conception ne peut provoquer un manque d'air, son circuit ouvert à l'expiration conduit les bulles hors du champ de vision.

Réputé pour sa robustesse, il offre une grande sécurité, une bonne tenue en bouche de l'embout Aquastop grâce à la symétrie des tuyaux annelés, à spires jointives, à fort coefficient d'allongement. Après rodage, chaque détendeur est vérifié au banc d'essais, il comporte un numéro individuel et s'adapte à tous les blocs de plongée.

Sa simplicité facilite l'entretien et le démontage.

Les plongeurs sportifs, militaires et professionnels l'ont adopté dans le monde entier.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT :

L'air à haute pression provenant de la bouteille pénètre dans la chambre H.P. à travers un filtre. Au-delà, un clapet aidé par un ressort obture un siège. Un pointeau attaque la clapet en son contre, à travers le siège ; il est actionné par une membrane, par l’intermédiaire d'un Jeu de leviers. La membrane agit sur les leviers, et provoque l'ouverture du clapet, soit quand le plongeur crée une dépression en aspirant, soit quand la pression hydrostatique augmente, soit par les deux effets combinés.

L'air détendu en aval du clapet est canalisé dans une buse dirigée dans l'axe de la tubulure d'aspiration ; le débit de l'orifice extrême de la buse tend à créer une dépression sous lu membrane (Venturi), ce qui a pour effet de diminuer les efforts inspiratoires. Cette dépression est limitée à une juste voleur par des orifices latéraux percés dans la buse.

L'expiration se fait par une soupape appelée communément "bec de canard" placée au niveau de la membrane.

ENTRETIEN COURANT :

- Prévention :

Eviter les chocs à votre détendeur en particulier ne la laissez pas monté sur un bloc bouteille, les manutentions risqueraient de le détériorer. Replacer le bouchon de caoutchouc après emploi. Ne l'abandonnez pas au soleil. Evitez les nappes de mazout.

Après chaque utilisation en mer ou en piscine :

Rincez la détendeur à l'eau douce. Pour cela obturez l'entrée d'air (dans l'étrier) à l'aide du pouce ou du bouchon de caoutchouc, et immergez ou placer sous un robinet, Egouttez : avec embout simple, placez celui-ci vers le bas en étirant légèrement les tuyaux - Avec Aquastop, embout vers la bas ouverture tournée vers le sol, étirez les tuyaux à plusieurs reprises (comme un accordéon) et renouvelez la manœuvre embout vers le haut.

Si de l'eau est entrée accidentellement par l'entrée d'air à

Travers le filtre, placer le détendeur sur un bloc bouteille chargé, et provoquez le débit en appuyant sur la membrane, par l'un des trous de bottier, à l'aide d'une tige non pointue.

- STOCKAGE :

Après rinçage et égouttage, suspendez la détendeur de préférence par l'étrier. Chaleur, lumière et corps gras sont les ennemis du caoutchouc : hors saison conservez vôtre détendeur posé à plat sur le couvercle dans un endroit sombre tempéré. Talquez les parties en caoutchouc.

 

 

 

OUTILLAGE POUR DÉMONTAGE - REPARATIONS

ET REMONTAGE


1 Tournevis de 8
1 Pince plate à becs longs
1 clé plate de 8
111 427 1 Jeu de clé alène de 2,5 et 4
111 422 1 Clé alène de 10 (clé male)
1 Clé plate de 10
1 Clé plate de 26
111 387 1 Clé à tube de 38 usinée
111 385 1 Pince pour circlips intérieurs (droite ou coudée)
1 Petit tournevis (Horloger)
111 388 1 Outil à dresser les clapets
111 383 1 Gabarit des leviers
111 384 1 Pierre abrasive
711 139 1 Tube graisse silicones (Rhodorsil)
1 Pince serre-cable "PANDUIT GS 2 B"
1 Pince serre-cable "PANDUIT GS 4 H"
690 050 Tube colle néoprène



DETENDEUR ROYAL MISTRAL - 111 400

DEMONTAGE ET REMONTAGE

A - DEMONTAGE

1) Retirer la vis 0.5x20 (111 358) à l’aide d'un tournevis de 8 mm. Sortir le jonc des boîtiers (111 354) en l'écartant légèrement.

2) Séparer le bottier (111 135) de son couvercle (111 114). Enlever : la membrane BP (111 347), le levier de membrane (111 345), le levier de pointeau (111 343) et avec une pince plate, le pointeau (111 341).

3) Muni d'une clé de 8, desserrer le contre écrou H5 ép. 4mm (111 325), avec une clé alène de 4 dévisser les 2 vis 5 x 10 (111 323) et enlever le support des leviers (111 321).

L'écrou moleté de réglage (111 319) se défait à la main et avec une clé alène de 2,5, dévisser la vis sans tête 6 p.c. 5 x 15 (111 317).

4) Le retrait de la buse (111 117) s'obtient à l'aide d'une clé plate de 10.

5) Enlever la vis d'étrier (117 123) et la bouchon d'étrier (111 362).

6) Défaire l'écrou d'entretoise (111 339) avec une clé plate de 26 en maintenant le corps du bloc HP (111 144) avec une clé à tube de 38 usinée, pour retirer l'étrier (111 137) et l'entretoise (111 332).

A l'aide d'un tournevis, enlever la vis HP 3/8 (117 141) et la bogue R6 -(840 163) situées à l'extérieur du boîtier (111 135).

Avec une clé plate de 10, desserrer d'environ 5mm l'écrou de tubulure monté à l’opposé de la vis HP 3/8 (117 141), pousser par l’extérieur le corps du bloc HP afin de le dégager de son logement.

La tubulure HP (tube CU-1x3 chromé) va se tordre sans inconvénient imprimer un demi-tour au bloc HP de façon à présenter sa face plane contre le fond du boîtier. Dévisser complètement l'écrou de tubulure et dégager la tubulure HP muni de sa bague R3 (111 129) et retirer la joint plat (1111 327).

7) Placer la corps du bloc HP (111 143) bien à plat et à l’aide d'une pince circlips intérieur (111 335), retirer le circlips 7000 Æ 13 (111 312). Le filtre (111 311) est éjecté par le ressort (111 310) que l'on enlève à la main.

Le clapet garni (111 307) tombe de lui-même en retournant la corps du bloc H.P. (111 144).

Le siège HP (111 305) est muni d'une bague R6 (840 163) qui le maintient et assure l'étanchéité au fond du corps de bloc HP. Pour le sortir, introduire par l'orifice du pointeau (111 341) la clé alène de 2,5 et pousser légèrement à fond.

8) La bague AN1 (113 629) se retire avec un petit tournevis.

9) La guide du corps (111 361) est emmanché dur sur le corps du bloc HP (111 144), si nécessaire le retirer à l'aide d'une pince plate.

10) L'embout Aquastop (111 216) s'enlève en coupant les deux serre câbles (800 187) montés sur les tuyaux annelés (111 214).

11) Les tuyaux annelés (1111 214) se retirent des bottiers en coupant les serre câbles (800 187).

12) Décoller le corps du bec de canard (111 360) fixé sur la tubulure du couvercle (111 194) pour le retirer.

B – PROPRETE

13) Le nettoyage des pièces néoprène : tuyau annelé, bec de canard et embout Aquastop se fera à l'eau savonneuse, elles pourront être talquées après séchage.

14)

a – Les pièces métalliques seront :

1 - nettoyées au tampon "Jex" et soufflées
ou
2 – décapées par trempage dans un bain d'acide sulfurique et d'eau dans la proportion 1/3 acide - 2/3 d'eau, pendant 15 mm environ. Puis rincées abondamment à l'eau douce et séchées.
3 - Lubrifiées uniquement à la graisse aux silicones (Rhodorsil) (711 139).

b - Les joints seront nettoyés et graissés aux silicones.

C - REMONTAGE

15) Equipement du corps de bloc HP (111 144)

a - Placer la bague AN1 (113 629) dans le logement prévu à cet effet sous l'orifice central de la partie la plus large du corps.

b - Introduire le siège HP (111 305) muni de sa bague R6 (840 163) la face plane tournée vers l'intérieur du corps et bien le plaquer au fond.

c - Placer le clapet garni (111 307), la garniture vers le siège.

d - Le ressort (111 310) sera logé dans la partie creuse du clapet.

e - Placer le filtre (111 311) et le circlips 7000 Æ 13 (111 312) sur le ressort, avec le pouce enfoncer l'ensemble pour vaincre la poussée du ressort en serrant le circlips à l'aide de la pince pour circlips jusqu’à ce qu’il prenne place dans la gorge prévue pour son logement.

f - Placer le guide du corps (111 361) qui doit s'emmancher dur dons le seul orifice situé à côté de la partie filetée.

g - La corps de bloc HP ainsi équipé prend la référence 111 143.

16) Assemblage : corps (111 143), boîtier (111 135), étrier
(111 l37).

a - Sur la face plane, embase de la partie filetée du corps du bloc HP (111 143), placer le joint plat (111 327), le trou de 4 mm permettra de loger le guide du corps (111 361).

b - Présenter le corps (111 143) et son joint (111 327), la face plane tournée vers l'intérieur du boîtier (111 135), la partie filetée vers le haut. Engager la bague (R3 111 129) de la tubulure H.P. et visser de 3 filets, l'écrou de tubulure HP sur la prise manomètre.

Retournez d'un demi-tour la corps de bloc HP (111 143) et en forçant légèrement sur la tubulure HP engager la partie filetée à travers le boîtier ainsi que le guide du corps (111 361).

Maintenir l'ensemble en position et serrer à l'aide d'une clé plate de 10 l’écrou de tubulure HP, placer la bague R 6 (800 143) et la vis HP 3/8 à l'extérieur de la prise manomètre, serrer modérément.

c - Visser la buse (111 117) avec une clé plate de 10, sur le seul orifice fileté face à la tubulure d'aspiration.

d - L'entretoise (111 332) vient se plaquer à l'extérieur du boîtier (111 122) et le guide du corps (111 361) doit se loger dans le trou borgne usiné dans l'entretoise.

e – L’écrou d'entretoise (111 339) vient se loger à l'intérieur de l'étrier (111 137), visser l'ensemble à la main sur la filetage du corps da bloc HP (111 143), l'étanchéité au niveau du boîtier (111 135) se fera par serrage avec une clé plate de 26, en s’assurant de ce que le guide du corps (111 361) est bien placé dans le trou borgne de l'entretoise (111 332). Maintenir le corps du bloc HP (111 143) avec une clé à tube de 38.

f - Placer la bouchon (111 362) et visser la vis d’étrier (117 123) sur l'étrier (111 137).

17) Montage du support des leviers (111 321) et des leviers
sur le corps du bloc HP (111 143)

a - La vis sans tête (111 317) sera vissée à fonde sans forcer, sur la partie fraisée du corps du bloc HP (111 143) à l'aide d'une clé alène de 2,5.

L'écrou de réglage (111 319) se fixera sur la vis sans tête (111 317) et sera amené en butée légère sur la surface fraisée du corps (111 143).

Le support des leviers (111 321) sera positionné bien à plat sur le corps (111 143).

Le trou d'un Æ 6 situé à une extrémité du support permet la passage de la vis sans tête (111 317). Les deux orifices d'un Æ de 5,1 situés de chaque côté du support correspondant aux 2 filetages usinés dans le corps et permettent le passage des 2 vis 6 pans creux (111 323) qui seront serrées à fond avec une clé alène de 4.

b - Le pointeau (111 341) sera enfoncé par son plus petit diamètre au centre du corps du bloc HP (111 143) à travers la bague AN1 (113 629).

Le levier de pointeau (111 343) le plus étroit sera engagé par sa partie équerre dans la fente située au milieu du support des leviers (111 321).

La partie longue sera orienté vers le pointeau (111 341), l'arrondi de la partie courbe vers le haut.

Le levier de membrane (111 345) le plus large sera également engagé par sa partie équerre dans la fente située à l’extrémité du support des leviers (111 321), la partie longue orienté vers le levier de pointeau (111 343). l'arrondi de la partie courbe vers la haut.

Les bords supérieurs internes des deux pattes relevées des supports des leviers (111 321) sont séparés à la côte 37,3, la patte extrême étant d'équerre, celle du milieu se trouve légèrement inclinée vers le pointeau (111 341).

18) Réglage des leviers (113 343 et 113 345)

a - Ce réglage peut se fuire avec ou sans les tuyaux annelés. Le détendeur doit être obligatoirement en pression c’est à dire monté sur un robinet de bouteille ou de banc d'essais.

Sous l'effet de la pression, le clapet garni (111 307) vient se placer sur son siège HP (111 305) et obturer totalement le passage de l'air ; mais dans le même temps, le clapet a légèrement soulevé la pointeau (111 341) et modifié la position des leviers.

b – Contrôle d'étanchéité du clapet garni (111 307) et du joint plat de corps de boîtier (111 327)

Obturer la tubulure d'aspiration du bottier (111 135) avec la pomme de la main, remplir la bottier (111 135) d'eau jusqu'au dessus du niveau du pointeau (111 341) aucune bulle d'air ne doit apparaître ct l'eau ne doit pas s'écouler sous le boîtier (111 135). Vider le boîtier et le sécher.

Appuyer légèrement sur le levier de membrane (111 345) deux ou trois fois pour être sûrs du bon fonctionnement de l'ensemble leviers, pointeau, clapet. A chaque pression du pouce, l'air s'échappe et s’arrête lorsque l'on cesse d'appuyer. Ici commence le réglage qui consiste à positionner la partie supérieure arrondie du levier de membrane (111 345) à 4 mm au dessus du plan supérieur du boîtier. La gabarit des leviers (111 383) a une encoche de 4 mm qui permet de contrôler le niveau du réglage.

Afin de se rendre compte de la manœuvre à exécutez pour obtenir un bon réglage, il faut appuyer sur le support du levier (111 321) à côté de la vis sans tête (111 317) et l'on voit que plus on appuie, plus les leviers remontent ; au contraire en soulevant le support de leviers (111 321) toujours à côté de la vis sans tête (111 317) on voit les leviers descendre.

d - Donc pour obtenir le calage du support qui permettra d'obtenir la bonne hauteur du levier de membrane (111 345) il faut agir sur l'écrou de réglage (111 319), le monter ou le descendre et bloquer la support contre l'écrou de réglage (111 319) avec l’écrou H5 (111 325). Pour serrer l'écrou H5 (111 325) utiliser une clé plate de 8 et à l’aide de la clé alène de 2,5 maintenir fermement la position de la vis sono tête (111 317) qui si elle se vissait ou se dévissait, entraînerait l'écrou de réglage (111 319) et modifierait la hauteur des leviers.

19) Mise en place du bec de canard (111 360) dans le couvercle (111 114)

Enduire légèrement de colle néoprène (690 050) le pourtour extérieur du bec de canard et de la tubulure d'expiration sur une largeur d'environ 10 mm en partant du bout.

Introduire la partie ronde du bec dé canard, par l'intérieur du couvercle, dans la tubulure d'expiration et la faire dépassée d'environ 13 mm.

Vérifier que la partie plate du bec de canard soit parallèle au fond du couvercle et que le néoprène n'est bridé nulle part.

Attendre environ 5 min avant de rabatte la partie du bec de canard qui dépassa sur la tubulure préencollée (attendre encore environ 5 min avant montage du tuyau annelé.

20) Assemblage du boîtier (111 135) et couvercle (111 114)

Après le réglage des leviers, (111 343 et 111 345), placer la membrane (111 347) bien à plat sur le pourtour du moletage du boîtier (111 135) et au-dessus du levier de membrane (111 345).

Le couvercle (111 114) muni de son bec de canard (111 360) bien à plat sera posé sur la membrane (111 347) qui sera maintenue entre le moletage femelle du boîtier et le moletage mâle du couvercle.

L’inscription " Royal Mistral " mentionné sur la plaque de firme sera au centre d'un angle de 120° entre les axes des tubulures du boîtier et du couvercle. Les écrous de jonc seront positionnés à la verticale de la tubulure du couvercle (111 114) en fait cachés par cette tubulure.

21) Embout Aquastop (111 216)

a - Démontage

Couper les deux serre-cables (800 187) situés sur le corps d'embout en néoprène alimentaire (111 251), par simple traction déboîter les trompettes en rilsan (111 204).

De l'intérieur dais trompettes (111 205), sortir les portes soupapes en rilsan (111 205) et repérer leur position, dégager en tirant les soupapes en néoprène (111 204).

b - Remontage

Les deux soupapes (111 204), les deux portes soupapes (111 203) et les deux trompettes (111 205) sont identiques :

Engager la tige d’injection du la soupape (111 204), par l'intérieur, dans l’orifice central au fond du porte soupape (111 203). Tirer de l’autre côté sur la tige jusqu'à ce qua son épaulement vienne verrouiller la soupape. Couper la tige à 2 mm environ de l'épaulement. Procéder de la même manière pour la deuxième soupape (111 204).

Poser le corps d'embout (111 251) à plat, l'embout buccal en haut vers soi, la mentonnière vers la bas. Sur l'arrière l'inscription " LA SPIROTECHNIQUE " se lisant à l’envers.

Dans cette position, vous pourrez distinguer, pour ce qui suit la partie droite (inspiration) de la partie gauche (expiration) du corps d'embout.

Muni de sa soupape (111 204), le porte soupape (111 203) sera emmanché fortement, le fond constitué de 6 branches, dirigé vers l'intérieur de la trompette (111 205), la soupape restera apparent.

L'ensemble ainsi constitué sera renfoncé dans la partie droite du corps d’embout jusqu'à ce que l'épaulement interne vienne pénétrer dans la gorge de la trompette, la partie oblique dans la même direction que l'embout buccal, faire coïncider les lignes de moulage.

Agir de même pour la partie gauche mais la soupape (111 203) sera dirigée vars l’intérieur de la trompette et le fond du porte soupape restera apparent. Avec la pince serre câble (G.5.4.H) fixer un serre câble, largeur 7 mm (800 187) de chaque côté de l'embout afin d'assurer l’étanchéité et le maintien des trompettes.

22) Positionnement des deux tuyaux annelés (111 214)

Poser la détendeur sur le couvercle, les deux tubulures dirigées vers le haut.

Placer de chaque coté un tuyau annelé dams le prolongement de chaque tubulure.

Entre l'extrémité des tuyaux annelés, à l'opposé du détendeur, positionner l'embout Aquastop (111 216), son embout buccal à plat orienté vers le détendeur, l'inscription " LA SPIROTECHNIQUE " doit sa lire à l'envers.

Après montage des tuyaux annelés, l'ensemble doit conserver la même géométrie, les tuyaux annelés ne doivent pas vriller et les lignes de moulage peuvent servir de repère quant à la symétrie.

23) Montage des deux tuyaux annelés (111 214)

a - Sur l'embout Aquastop (111 216), emmancher l'un des orifices d'un tuyau annelé sur une des deux parties cylindrique de l'embout; et l'enfoncer de 24 mm.

Le deuxième tuyau annelé sera placé de la même façon.

Attention au sens du montage (Voir 22-).

b - Sur la tubulure d'inspiration du boîtier (111 135)

Une extrémité libre d'un tuyau annelé venant de la droite de l'embout Aquastop sera emmanchée sur la tubulure d'inspiration et enfoncé de 24 mm.

c – Sur la tubulure d'expiration du couvercle (111 114)

L'extrémité libre du tuyau annelé venant de la gauche de l’embout Aquastop sera également emmanché et enfoncée de 24 mm sur la tubulure d'expiration par dessus la partie retournée du bec de canard qui a été préalablement collée. Pour faciliter le glissement des deux parties en néoprène il st préférable de les mouiller.

d - Fixer un serre câble, largeur 7 mm, (800 187), sur les 4 bouts des tuyaux annelés emmanchés sur les tubulures à l'aide de la pince serre câble (G.5.4.H).



TABLEAU SYNOPTIQUE D’INCIDENTS

DEFAUTS CONSTATES

CAUSE PROBABLE

REPARATION

Débit continu a – Clapet (111 307) a - Changer le clapet (7915) le nettoyer (14) ou S'il n’est pas trop marqué le dresser à l'aide de l’outil à dresser les clapets (111 388) en le passant délicatement sur la pierre abrasive (111 384)
b - siège (111 305) b - Changer le siège (7-15) ou le nettoyer (14)
c - Bague R.6 (840 163) c - Changer la bague R.6.
d - Leviers (111 345) et (111 343) d – Leviers trop hauts, revoir le réglage (18).
e – Boîtiers (111 135) e – Boîtier déformé , le redresser ou le changer (6-16)
Difficulté à respirer a - Leviers (111 345) et (111 343) a – Leviers trop hauts, revoir le réglage (18)
b – Filtre (111 311) b – Filtre très sale, le changer (7-15)
c – Clapet (111 307) c – Clapet grippé à l’intérieur du corps HP. Nettoyer le clapet et l’intérieur du corps HP (111 143) (14)
d – Buse (111 117) d - La buse est bouchée, la nettoyer (14) ou la changer (4-16)
e – Soupape (111 204) e – La soupape d’aspiration est partiellement collée sur le porte soupape (21)
Pulsations lors de fortes inspirations a – Buse (111 117) a – La buse est partiellement obturée, la nettoyer ; ou si la buse n’est pas d’origine ne pas confondre avec la buse (111 315) du " Mistral ", donc la changer (4-16).
Entrée d’eau dans le circuit d’air a – Membrane (111 347) a – La membrane est mal positionnée (1-20) ou percée, la changer (1-20).
b – Jonc des boîtiers (111 354) b – Le jonc est mal serré (20).
c – Tuyau annelé (111 214) c – Le ou les tuyaux annelés sont percés, à changer (11-22) ou mal serrés.
d – Bec de canard (111 360) d – Le bec de canard est à nettoyer (13) ou percé, le changer (12-19).
e – Embout Aquastop (111 216) e – L’embout est mal monté ou percé. Le serrer ou le changer (10-21).
A l’aspiration, l’air n’arrive pas a – Embout Aquastop (111 216) a – L’embout ou ses soupapes (111 204) sont montés à l’envers ou la soupape d’aspiration est collée sur le porte soupape (10-21).

 


NB : Point de décollage de la membrane et courbe de débit...

Extrait de "Que sais-je ?", L'exploration sous-marine, par François Clouzot, N°589, 1969


 Comments
Add a comment

 Comment from d argenzio
inscription
Posted date 31/07/2007 


Print Print  Send Send

 

[ Photography | Marine biology | Links | Articles |  Search Engine |
Site map  | Bibliography  | Guestbook  | Terms of use  | Contact  ]

All photographs on these pages are property of their author. Duplication in whole or in part is prohibited.
© Copyright Sealifecenter.com, 1999-2018.